Vengeance n° 1-2-3

 


 VENGEANCE NUMERO 1 


 Aujourd'hui ma fille va avoir 18 ANS ...

et je suis très content,

 parce que c'est le dernier paiement de
 pension alimentaire que je vais donner.

J'ai donc appelé ma fille pour qu'elle
 vienne chez moi et à son arrivée je lui ai dit :
 

- Ma petite fille, je veux que tu
 apportes ce chèque à ta mère et que tu lui dises que :

ceci est le dernier putain de chèque

 qu'elle va recevoir de moi, dans tout ce qui lui
 reste à vivre de sa putain de vie !!!

 et je veux que tu me dises l'expression
 qu'elle aura sur son visage lorsque tu le lui diras".
 
Ma fille s'en alla donc porter le chèque.

 Moi j'étais anxieux de savoir

 ce que la sorcière avait pu répondre et
 la tête qu'elle avait faite.


 Lorsque ma fille est arrivée,

je lui ai immédiatement demandé : 
 
- Alors que t'a dit ta mère ? 
 

 - Elle m'a dit que justement

elle attendait ce jour-là

 pour te dire que tu n'es pas mon père". 

 

 


 VENGEANCE N° 2 
 
Un homme, toujours très désagréable
 avec sa femme,

passe un jour chez des amis pour

 qu'ils l'accompagnent

à l'aéroport pour y laisser sa femme

qui part en voyage à Paris. 

Dans la salle d'immigration,
 devant tout le monde,

 il lui souhaite un bon voyage et, sur un ton
 ironique, il lui crie :
 

"Ma chérie, n'oublie pas de
 me rapporter une jolie française Ha Ha Ha !!"
 
Sa femme baisse la tête et
 embarque très énervée.
 
 
Elle passe 15 jours en France. 
A son retour, le mari de nouveau
 demande à ses amis de l'accompagner à l'aéroport

 pour y recevoir sa femme.
 La voyant arriver, la première chose qu'il lui crie à voix forte :
 
 
- "Ma chérie, tu m'as ramené
 ma petite française ?
 
- "J'ai fais tout mon
 possible" répond-t-elle,

 "Maintenant il ne nous reste plus qu'à
 prier pour que ce soit une fille qui naisse"
 

 

VENGEANCE NUMERO 3
 
Le mari, sur son lit de mort,
 appelle sa femme. D'une voix rauque et faible, il lui dit : 


- "Très bien, mon heure est
 arrivée, mais avant je veux te faire une confession.
 
- "Non, Non, tranquille, tu
 ne dois faire aucun effort".
 
- "Mais enfin, je dois le
 faire", insiste le mari. Il est bon de mourir en paix.

 

Je veux te confesser quelque chose. 

- "C'est bon, c'est bon, je t'écoute". 
- "J'ai eu des relations avec
 ta soeur, ta mère et ta meilleure amie";
 
 
- "Je sais, je sais ! C'est
 pour ça que je t'ai empoisonné, !!!".
 


 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site