Biographie de l'auteur

BIOGRAPHIE

A 38 ans, Marc Levy décide d'écrire un conte moderne pour endormir son fils, Louis.

Mais sa sœur, qui a lu le manuscrit, le  'tanne' pour qu'il l'envoie chez un éditeur.

Marc Levy le fait sans y croire et dix jours plus tard, il reçoit un coup de fil de

Bernard Fixot, alors directeur des éditions Robert Laffont.

  

Et si c'était vrai…,

l'histoire d'une jeune femme dans le coma qui hante le placard de la

salle de bain du narrateur,  reste un an  parmi les meilleurs ventes de livres.

Traduit en 32 langues, il est vendu à 900 000 exemplaires et

obtient le deuxième Prix Internet du Livre 2001. Pour couronner le tout,

Steven Spielberg rachète pour deux millions de dollars les droits du roman

en  vue d'en faire une adaptation cinématographique.

Si Marc Levy est devenu auteur tardivement et presque fortuitement,

il n'a pas perdu son temps. Né le 16 octobre 1961 à  Boulogne, il entre à 18 ans

comme secouriste à la Croix-Rouge. En 1984,

il s'envole pour les Etats-Unis et monte à San-Francisco une société spécialisée

dans l'image de synthèse.

Neuf ans plus tard, il revient à Paris et fonde avec deux amis un

cabinet d'architecture.

Le succès de son premier roman va changer la donne :

Marc Levy abandonne son rôle d'entrepreneur pour se consacrer

entièrement à l'écriture.

En 2001, il publie son second roman où es-tu ?,

une histoire d'amour entre les Etats-Unis et le  Honduras.

Il confie pour l'occasion l'illustration de la couverture

à la chanteuse Mylène Farmer.

Il s'essaie ensuite avec plus de bonheur à la comédie.

Sept jours pour une éternité, paru début 2003,

c'est l'histoire de nos  différences, de la rencontre de deux opposés,

d'un homme et d'une femme bien sûr.

Mais aussi et surtout d'un ange et d'un démon venus sur terre pour faire

triompher leur camp et déterminer qui, du Bien ou du Mal,

va gouverner les hommes…

Aujourd'hui, Marc Levy vit à Londres avec son fils.

Il planche sur le scénario d'un long métrage dont l'action se déroule au

Canada et aurait un projet de film avec Mylène Farmer...

 

 

 




 Les dates clés :

- 16 octobre 1961 Naissance à Boulogne Billancourt


- 1969 Ecole primaire à Beaulieu sur Mer

 
- 1973 Retour à Paris

 
- 1979 Entre à la Croix Rouge - (Unité de Secours Urbains)


- 1982 Entre à la Faculté Paris IX (Paris Dauphine)


- 1982 Nommé directeur du réseau de secours de la Croix Rouge pour le département des Hauts-de-Seine

 
- 1983 Création de sa première entreprise en France.


- 1984 Départ pour les Etats-Unis et création de Rainbow Image


- Octobre 1989 Naissance de Louis, son fils.


- 1991 Création d'Eurithmic-Cloiselec

 
- 1998 Année d'écriture d'Et si c'était vrai ?


- Octobre 2000 Vente des droits cinématographiques d'Et si c'était vrai ? à Steven Spielberg.


- 17 janvier 2000 Parution en France de son premier roman : Et si c'était vrai ?


- Novembre 2001 Parution de son second roman : Où es-tu ?


- Octobre 2001 - avril 2002 Premier scénario original : A deux pas de chez toi.


- Février 2003 Parution de son troisième roman : Sept Jours pour une éternité


- Mai 2003 Co-écrit avec Sophie Fontanelle une nouvelle

                      pour le recueil Nouvelles pour la Liberté d’Amnesty International.


- Automne 2003 Adapte sa nouvelle pour Amnesty International

                      et en réalise un court métrage


- Mars 2004 Parution de son quatrième roman : La Prochaine Fois.

Les paroles de la chanson que Marc a écrit pour Grégory Lemarchal ...


JE T’ECRIS

Paroles : Marc LEVY / Musique : Yvan CASSAR

 

  

Je t'écris des trottoirs de nos villes habillées en Noël,

de quelques nuits d'hiver aux saveurs douces-amères

Je t'écris de ces soirs de lumière, des yeux émerveillés

de cette petite fille au pied d'un grand sapin sur la cinquième avenue

Je t'écris d'un départ, d'une valise oubliée

Je t'écris d'un lac blanc où ce couple patine

Je t'écris d'un désert où l'épave d'un bateau se souvient de la mer,

je t'écris d'une terre où des maisons s'écroulent

Je t'écris de Venise où les amants s'éveillent aux sons de vieux clochers

Il y neigera peut-être encore cette année

Je t'écris de la mer, au large de Gibraltar le regard vers Tanger

Je t'écris de l'Afrique où l'on meurt par milliers

Des quatre coins de la Terre,

je t'écris des tranchées des guerres abandonnées

Je t'écris d'un baiser, de ce banc de Paris où deux amants s'enlacent

dans leur éternité et que rien ni personne ne pourrait déranger

Je t'écris d'un café, de l'aile d'un avion où nos mémoires

s'enlacent dans ton éternité et que rien ni personne ne pourrait m'enlever

Je t'écris de ces ciels de quart Monde où les corps si légers

d'enfants trop peu nourris s'élèvent sans faire de bruit

Je t'écris de la rue où l'on danse et l'on chante

Je t'écris du plumier d'un vieillard solitaire à la chambre oubliée

Je t'écris de la part de ces Dieux impuissants aux noms desquels on tue

Je t'écris de la main de ces hommes de paix qui n'ont pas renoncé

Je t'écris de la Seine, la tour Eiffel y brille dans les reflets passés

Je t'écris du souvenir d'un baiser par milliers

Des quatre coins de la Terre, je ferai le tour du Monde,

d'un jour très ordinaire

Je t'écris de ce rêve de t'avoir tant aimé

Je t'écris ébloui par tant d'humanité

  

 

«La Prochaine Fois»

est le quatrième roman de Marc Levy.

Les ventes de ses trois premiers livres dépassent 4 000 000

d’exemplaires toutes éditions confondues.

Il est l’auteur le plus lu en France et traduit dans trente pays avec succès.

En Allemagne par exemple,

«Et si c’était vrai» est sur la liste des meilleures ventes en format poche

depuis plus de deux ans.

Le cinéma est la seconde passion de Marc Levy.

Il vient de terminer son premier court métrage, «La Lettre de Nabila»,

réalisé pour Amnesty International dans le cadre d’une nouvelle campagne

de communication internationale.

Ce film, interprété par Rachida Brakni, a été monté en trois langues

– l’anglais, le français et l’espagnol.

Il a été sélectionné pour le festival du court métrage de Valenciennes, 2004.

 

  C'est le livre de Marc Lévy, Sept jours pour une éternité (éditions Robert Laffont),

qui s'est le mieux vendu en 2003 dans la catégorie fictions

selon le bilan annuel du palmarès L'Express / RTL.

 

 




 

LES PAROLES DE 'POUR TOI' QUE MARC LEVY A ECRIT POUR JENIFER :



J’ai une ballerine au cœur

 

 

Quand je pense à toi
Et je la fais danser quand je lui parle de toi
Et tout le monde voulait que je t’oublie
Mais tu vois bien enfin qu’il est parti
Entre tes rêves et tes paroles, moi je n’écoutais personne

Refrain:
Je sais comme on s’aimait
Je l’ai dit a l’étoile
J’aurai donné le monde
Pour un regard de toi
Et tout le monde voulait que l’on s’oublie
Et tu vois bien que maintenant que tu as compris
Entre nos rêves et leurs paroles, moi je n’écoutais personne

Je sais qu’un jour tu reviendras
A pas de deux, de toi
Mettre ma vie entre tes bras
Pas à d’autres pour tuer ça
Je sais tu reviendras
Laissez moi penser ça
Je serais là
Pour toi

J’ai une ballerine au cœur
Quand je pense à toi
Et elle me fait rêver
Quand elle danse pour toi
Et elle me dit faut pas que tu renonces
Il reviendra pour toi de ses voyages
Entre nos rêves et nos oublis
Moi je n’écoute plus qu’elle

Refrain

Je voudrais que tu viennes
Que tu viennes
Pour leur dire que tu m’aimes
Qu’ils ont tort
Que tu m’aimes
Et tu leur dirais même
Je voudrais qu’elle revienne, qu’elle revienne
Je n’entends plus leurs voix
Je ferai n’importe quoi pour toi
T’en va pas là-bas…
Ne t’en vas pas là-bas

J’ai une ballerine au cœur
Quand je pense à toi
 

 

 

 

 

CITATIONS DE MARC LEVY OU DANS SES LIVRES ...

Il a dit ...

A propos de Jenifer ...


'(...)Son talent est immense, certains ne l’avoueront peut-être que plus tard,

pourtant, il suffit de l’écouter aujourd’hui pour  entendre l’évidence.

Son album n’est pas une naissance, Jenifer est une artiste,

elle l’était dès sa première chanson. Elle est  simple, humble, forte et fragile à la fois.

Elle porte en elle toutes les palettes de la féminité. Ne la comparez à personne, elle

 est unique. (...) Envoyez la musique !'

 

 


Il a ecrit ...

Dans 'Et si c'était vrai...'

'Sinon...', c'est souvent un mot de trop.

Chacun a son monde, le tout est de planter ses racines dans la terre qui nous convient.

Il faut croire que la plus grande inconscience de l'homme, c'est celle de sa propre vie.

La vie se goûte à l'appétit de tous les jours.

Le risque d'aimer, c'est d'aimer autant les défauts que les qualités, ils sont indissociables.

Si l'amitié ce n'est pas de partager tous les délires, alors c'est quoi, on se demande ?

Les rêves vécus à deux forment les souvenirs les plus beaux.

Le doute et le choix qui l'accompagne sont les deux forces qui font vibrer les cordes

de nos émotions.

Les adultes ont peur parce qu'ils ne savent pas faire la part des choses.

Rien n'est impossible, seules les limites de nos esprits définissent

certaines choses comme inconcevables

Le pire mensonge est de se mentir à soi-même.

Une des qualités fondamentales pour vivre à deux c'est la générosité.

Un homme qui part ne doit jamais se retourner

Les émotions sont faites pour être partagées.

Les parents sont des montagnes que l'on passe sa vie à essayer d'escalader,

en ignorant qu'un jour c'est nous qui tiendront leur rôle.

Il faut être soi-même pour pouvoir aimer.

Le temps ferme toutes les blessures, même s'il ne nous épargne pas quelques cicatrices.

La solitude est un jardin où l'âme se dessèche, les fleurs qui y poussent n'ont pas de parfum.

Celui qui ne sait pas partager est infirme de ses émotions.


Dans 'Où es tu ?'

Quand on vit aux cotés des gens on ne se rend pas vraiment compte qu'ils changent,

et c'est comme cela qu'on finit par les perdre

Il faut avoir de la patience pour aimer

Pourquoi privilégier ce qui n'existe plus au détriment de tout ce qui est là ?

Il y a des journées où le temps passe si vite que l'on a peine à tout faire,

et d'autres où l'on regarde sa montre sans cesse, à croire qu'elle s'est arrêtée.

Aimer ce n'est pas renoncer à sa liberté, c'est lui donner un sens.

Aimer c'est avant tout prendre un risque.

On rêve d'un idéal, on le prie, on l'appelle, on le guette, et puis le jour où il se dessine, on découvre la peur de le vivre, celle de ne pas être à la hauteur de ses propres rêves, celle encore de les marier à une réalité dont on devient responsable.

Comme ils sont étranges ces jours où la joie de vivre est programmée dans les calendriers.

Les gens sont libres, et l'attachement est une absurdité, une incitation à la douleur.

Il n'est de pire solitude que celle qu'on éprouve quand on est deux.

Il y a ceux qui voient les choses telles quelles sont et qui se demandent pourquoi. Moi je les vois telles qu'elles pourraient être et je me dis pourquoi pas !

La solitude rend impatient, c'est l'impatience qui tue l'enfance.

 

 

ses romans

ET SI C'ETAIT VRAI

Résumé: Lauren, une jeune femme dans le coma, installe son double dans le placard de la salle de bain de son ancien appartement. Arthur qui vient d'y aménager la découvre un soir en prenant son bain. Bien sûr, une belle histoire d'amour naît entre la belle invisible et le jeune architecte que ses amis commencent à prendre pour un fou. Forcément, il parle tout seul. Mais, à l'hôpital, les méchants médecins laissent planer la menace de l'euthanasie. Une course contre la montre commence.


Plus : Une histoire incroyable qui pourrait bien être vraie. Un premier roman dont Steven Spielberg va bientôt tirer un film.

ANALYSE PLUS DETAILLEE ...

L’histoire…
Lauren est une interne en médecine, jeune, jolie, douée… Après une nuit passée à travailler aux urgences elle s’accorde un Week-end de détente chez des amis, laisse sa chienne Kali aux bons soins de sa mère, monte dans sa vieille Triumph et part pour des vacances bien méritées. Mais quelques rues plus loin elle perd le contrôle de sa voiture et va s’écraser contre la vitrine d’un magasin… Les deux docteurs arrivés sur le lieu de l’accident ont beau s’acharner pour réanimer Lauren rien n’y fait, ils doivent diagnostiquer sa mort. Pourtant le cœur de Lauren repart mais impossible de la sauver, celle-ci restera dans le coma…

Arthur est un jeune architecte, il vient de louer un appartement à San Francisco, cet appartement n’est autre que celui de Lauren. Mais lorsque Arthur ouvre un de ses placard il y trouve Lauren, recroquevillée, ignorée de tous. L’âme de Lauren a réussi à sortir de son corps, resté coincé à l’hôpital, mais nul ne peut la voir, elle ère… Pourtant Arthur peut la voir, la toucher, il est le seul à pouvoir partager son secret…

Nos deux héros partagent les joies d’une vie à deux un peu particulière, l’amour fou, les tendresses quotidiennes, tout semble aller pour le mieux. Pourtant un lit à l’hôpital coûte cher et bientôt les médecins ne veulent plus garder en vie cette femme qui n’a a priori plus aucune chance de sortir du coma. La vie de nos deux amoureux bascule et il faut trouver une solution…

C’est un livre drôle par moments (quiproquos, scènes d’incompréhension puisque Arthur parle à Lauren que personne ne peut voir), mais également tragique à d’autre, on oscille donc souvent entre joie et peine

 

OU ES TU ?

Resumé: Adolescents, ils représentaient tout l'un pour l'autre. Avec l'optimisme de leur jeunesse, ils se sont promis de s'aimer pour toujours - quand bien même le destin devrait les séparer. Et la vie va les écarter l'un de l'autre comme deux étoiles soumises aux lois de la gravitation.
Elle affrontera la violence des ouragans en Amérique centrale, tandis qu'il réussira à Manhattan, dans la jungle des affaires. A l'exception de quelques rencontres furtives, à l'aéroport de Newark, ils ne sauront de leurs vies réciproques que ce que disent les lettres qu'ils vont s'écrire pendant des années. Sans jamais que se brise le lien qui les unit.


Notes: On retrouve dans ce nouveau roman, différent dans son esprit et dans sa construction, tous les thèmes qui ont bouleversé l'immense public que Marc Lévy a su conquérir avec Et si c'était vrai. : la complexité des rapports humains, la force irréductible des attachements sincères, le prix à payer pour garder le respect de soi et des autres.

ANALYSE PLUS DETAILLEE...

Le livre est un roman débutant dans les années soixante-dix et se terminant dans les années quatre vingt dix.

Cette histoire est composée de quelques personnages qui apparaissent tout au long de l’histoire. Il y a notamment Susan, Philip, Mary, Thomas et Lisa pour les principaux. Je ne peux vous en dire plus, sinon, je bousillerais le plaisir de vous faire connaître ces personnages...
Cette histoire est touchante, émouvante et captivante à la fois. Une histoire d’amitié, mélangée de non-dits, de peur, de crainte, de rires et de larmes… Cette histoire raconte une véritable histoire d’amitié, mêlée d’amour à l’état brut. Je ne veux pas vous dire, ni vous raconter l’histoire car elle vous gâcherait l’envie de la lire, de la découvrir, de l’avaler tellement elle est passionnante. Quelque soit l’histoire, la leur, leur amitié, ils s’étaient promis de ne jamais la briser, de partager, quelqu’en soit la forme, tout et rien…

Cette histoire d’amour/amitié est emprunte de sentiments vrais, douloureux et parfois inaccessible. Mais, celle-ci relate véritablement l’engagement que l’on peut (vous ou moi) se donner par amitié. Dans ce livre, l’engagement est surprenant, car vous avez l’impression que des bouleversements s’engagent, mais la direction que l’auteur vous fait prendre, n’est pas en fait la réalité de la situation des protagonistes.

 

7 JOURS POUR UNE ETERNITE

'Il a le charme du diable
Elle a la force des anges…'
RESUME : Pour mettre un terme à leur éternelle rivalité, Dieu et Lucifer se sont lancé un ultime défi…

Ils envoient en mission leurs deux meilleurs agents… Lucas et Zofia auront sept jours sur terre pour faire triompher leur camp décidant qui du Bien ou du Mal gouvernera les hommes…

En organisant ce pari absurde, Dieu et Lucifer avaient tout prévu sauf une chose… Que l'ange et le démon se rencontreraient…

AVIS DES MEDIAS : On est prêt à le parier : ce thriller surnaturel, où se rencontrent les deux agents très spéciaux de Dieu et de Lucifer, va faire un tabac. Car, entre Zofia, la plus belle des anges, et Lucas, le plus terrible, c'est l'avenir du monde qui se joue, en un duel passionné et passionnant de sept jours... et sept nuits. (Isabelle Lortholary, Elle, 24/02/2003)

ANALYSE Pproximité du lieu de travail de Zofia. Zofia réside dans une maison victorienne perchée sur Pacific Heights, chez une certaine Miss Sheridan, appelé la plupart du temps Reine. Elle avait été l'une des première femme à avoir été Grand Reporter à parcourir le Monde, en réalisant de nombreux clichés, pour se retrouver seul dans cette grande demeure, qu'elle eu l'idée un jour de louer enfin plutôt partager, et ce fut Zofia. Reine est une éminente confidente, qui trouve toujours les mots aux maux. Zofia la considère comme une grande Dame respectable, aimant passer beaucoup de temps avec elle, a regarder ces clichés rangés dans des albums. Zofia habite donc à l'étage. Mathilde les rejoindra très vite. En vous laissant le suspense. Zofia est très occupée, elle a un emploi du temps très chargé, car après ses journées passées chez les dockers, elle donne des cours d'histoire au centre de formation des malvoyants, et se n'est pas tout mais vous verrez...

Lui, c'est Lucas, qui à obtenu de la part du 'Bouffon' de Lucifer, un dénommé Blaise, un emploi dans un Groupe immobilier A&H. il est célibataire et passe son temps à jouir des sept pechés capitaux, comme la gourmandise en avalant 20 croissants d'affilé, et bien d'autre. Il est mal poli, méchant, il adore voir couler ses voitures jusqu'au dernier 'Blop Blop', qu'il vole avec une grande facilité, il roule vite, il fume et il est toujours prêt a faire un coup de crasse a celui qui le regarderait de travers. Il n'a pas d'amis, il vit seul, dans les plus beaux hôtels payés au frais de Lucifer. Sur son passage, il véhicule comme ses voitures la méchanceté gratuite,... Lucifer ne l'a pas choisi pour rien.

Le livre se décompose en 7 parties pour les 7 jours représentatifs de leurs missions. Les dialogue sont très clair, et Marc Levy, auteur de ce roman fiction, nous décrit chaque scènes et lieux a la perfection. Des le premier paragraphe, j'ai tout de suite été pris par ce livre, ratant plusieurs fois ma station de métro, je finissais même le soir dans la rue à la lueur des réverbères pour gagner en pages. J'étais a fond dedans, imaginant des suites, des raisonnements, pour savoir comment les choses allaient avancer, et un peu comme les experts, il y a toujours un petit détail qui change la donne. Je savais très bien que l'amour allait être aux rendez vous, mais cela ne m'a pas freiné pour autant. C'est bizarre mais depuis que j'ai su que Steven Spielberg, dixit la note sur l'auteur en première page. J'imaginais les scènes cinématographies. Entre le budget énorme pour les voitures grandioses que Lucas passe son temps a voler, et à abîmer pour prendre ensuite plaisir a les voir coller. Ou encore les scènes d'explosions, et autre accidents, bref, si un jour il sort en film il risque d'être riche en action et effets spéciaux. J'ai trouvé de jolis jeux de mots, de jolie réflexion, qui font réfléchir, sur les gens qui nous entourent, aussi bien les méchants que les gentils, à se demander s’ils ne sont pas en mission sur cette Terre...


Une Femme
Un Homme

Leurs missions changer le Monde en sept jours.

Elle, c'est le bien, c'est l'ange, celle qui distribue le bonheur, l'entraide et le soutien
Lui, c'est le mal, c'est le démon, celui qui sème, la haine, la vengeance, le néant

L'histoire se déroule à San Francisco (USA)

Elle est employée par Dieu, dixit Monsieur
Il est employé par Lucifer, dixit Président

Chacun de leur coté doivent relever un défi dans un temps limité a sept jours, lancés par Dieu et Lucifer dans un ultime défi, celui de mettre un terme à leur rivalité sur cette Vieille Terre. Celui qui amènera l'humanité vers le bien ou vers le mal, apporter la victoire à son camp, permettant d'obtenir le Pouvoir d'administrer le nouveau Monde revenant au vainqueur. Le seul problème auquel les deux parties n'avaient pas imaginés, c'est qu'ils vont très vite se rencontrer, pour ressentir chacun de leur coté une attirance indéfinissable. Au début tout ne se passe pas si bien que ça, l'approche est même très difficile, mais au fil des jours, ils vont devenir inséparable, provocant la colère de Lucifer. Mais également la leur, en savourant pessimiste face a cet amour idyllique, cet amour interdit.

Elle, c'est Zofia, qui occupe un emploi en charge de la sécurité sur une plateforme de Dockers, elle est célibataire, très ravissante, elle porte son uniforme d'officier à merveille. Son principal défaut, elle ne sait pas s'énerver, et procurer la méchanceté envers autrui. Sa meilleure amie, une dénommée Mathilde travaille en tant que serveuse dans un Deli Café à 
FOIS

 

LUS DETAILLEE...

LA PROCHAINE

LE NOUVEAU LIVRE DE MARC LEVY

RESUME: Parti à la recherche d'un tableau mystérieux, Jonathan croise la route de Clara. Tous deux sont convaincus de s'être déjà rencontrés. Mais où et quand ? Le destin les entraîne dans une course contre le temps

Mon avis: ce nouveau livre est génial, il nous tient en haleine jusqu'au bout, sans temps mort et sans fausses notes ! Encore un chef d'oeuvre signé Marc Levy !

ANALYSE PLUS DETAILLEE ...

Si vous vous êtes laissés tenter par le résumé du quatrième de couverture, vous avez pu remarquer qu'il est très énigmatique...à l'image de ce nouveau roman... Mais, pour vous donner encore plus envie de le lire, je vais pousser un petit peu le résumé.

Jonathan Gardner est le spécialiste attitré du défunt peintre Vladimir Radskins. Alors, lorsqu'il entend parler qu'une galerie londonnienne propose cinq des dernières toiles du peintre, il s'envole de son Amérique aussi vite que l'éclair pour expertiser les cinq tableaux et espère bien trouver dans cette collection, LE tableau qu'il recherche depuis vingt ans. Jonathan est en pleine crise de couple, il quitte donc Anna, sa fiancée, pour quelques jours afin d'assouvir sa passion pour Radskins. Mais, à Londres, il rencontre Clara...

CRITIQUE

Le mysticisme, la passion, le rêve, le destin, la vie et l'amour sont les principaux ingrédients du dernier roman de Marc Levy. De Saint Pétersbourg à Boston, de Londres à Florence et Paris, le lecteur plonge dans une histoire où amour et énigmes défient le temps et les siècles. L'histoire est celle de Jonathan Gardner, un expert en art russe du 19e siècle qui a consacré toute sa vie à l'étude des œuvres de Vladimir Radskin et à la quête d'un mystérieux tableau. Son destin croise celui de la belle Clara, une galeriste londonienne.

Les deux jeunes gens ont l'impression de s'être déjà rencontrés auparavant.
Serait-ce dans une autre vie ? Autour de ce couple, il y a Peter Gwel, commissaire-priseur et fidèle ami de Gardner, Ana, la fiancée de ce dernier et une femme étrange qui se dit spécialiste des phénomènes paranormaux.

Celle-ci garde d'étranges secrets. Qui est cette femme que Jonhatan Gardner aperçoit un peu partout où il va et qui s'esquive dès qu'il essaie de l'approcher ? Quelles sont ces images fulgurantes qui lui traversent l'esprit et qui le propulsent à chaque fois dans un autre temps, un autre pays ? Quels sont ces dessins que peint Anna dans son atelier et quels liens entretient-elle avec la femme qui parle de façon si informée du syndrome du déjà-vu ? Et surtout, le coup de foudre peut-il se réincarner ? La petite histoire, celle des gens simples, peut-elle aussi faire des boucles à l'infini ?

Marc Levy plante le décor de son roman dans ce siècle, mais au fil des pages, le passé ressurgit, implacable, avec ses mystères et son étrange emprise sur les êtres. Clara et Jonathan, engagés dans une course contre la montre pour démêler les écheveaux du passé, voient tous leurs efforts contrés. Une main invisible se ligue contre eux, avec la ferme volonté de leur nuire. Et dans ce sens, La prochaine fois a tout l'air d'un thriller rondement ficelé. Les évènements se bousculent, le surnaturel prend le dessus.

Ce quatrième roman de Marc Lévy, considéré par les critiques, comme le plus abouti, est très agréable à lire. Le lecteur ne s'ennuie pas en compagnie de personnages que l'auteur a réussi à rendre attachants ou dangereux. Avec une trame très sophistiquée, des évènements imprévisibles, de l'amour imprégné d'un soupçon de surnaturel, des connaissances avérées du monde de l'art, Marc Lévy a repris la recette qui lui a permis, dès son entrée dans le monde de l'écriture, de s'imposer comme un écrivain à l'avenir prometteur. «La prochaine fois» a tout l'air du conte de fées. Le prince charmant et sa belle défieront tous les dangers et tous les obstacles pour se retrouver, même au delà de la vie.

 

VOUS REVOIR

Petit concentré d'infos données par Marc Levy himself !!!

Son 5° roman, intitulé 'Vous Revoir' est la suite directe de son premier roman 'Et si c'était vrai'. Attendu depuis des lustres par une armée de fans déchaînés (comme ceux du forum ;-) ), ils pourront enfin découvrir cet ouvrage à partir du 10 juin 2005, et ainsi passer un superbe été en compagnie de leur auteur favori !!!

Et voici le resumé de la 4ème de couverture :

'Un matin, il m'a promis de me raconter une histoire incroyable, et il a disparu.' Lauren

'Nous avons vécu le début d'une histoire, elle était comme une promesse que la vie n'a pas tenue ; moi je tiens toujours mes promesses.' Arthur

Si la vie offrait à Arthur et à Lauren une seconde chance de se revoir, sauraient-ils prendre tous les risques pour la saisir ?
'Vous revoir', cinquième roman de Marc Levy, est la suite de 'Et si c'était vrai'.

 

MES AMIS MES AMOURS, LE ROMAN

Le 6ème roman de Marc s'intitule donc 'Mes Amis Mes Amours', et raconte donc l'histoire que Marc tournera à l'automne.

 

Voici le résumé éditeur :

Quand deux pères trentenaires réinventent la vie en s'installant sous un même toit, ils s'imposent deux règles impossibles : pas de baby-sitter et aucune présence féminine dans la maison.

Dans le ' village français ', au coeur de Londres, une histoire d'amitié, des histoires d'amour, les personnages d'une comédie déjantée entre les mains de Marc Levy

 

DE MARC LEVY : 1eres INFOS

Le 7ème roman de Marc Levy s'intitule donc "Les Enfants de la Liberté" ...

Voici le résumé du site de la Fnac a paraître le 10 mai 2007 :

« Ce 21 mars 1943, j’avais dix-huit ans. Je suis monté dans le tramway et je partais vers une station qui ne figurait sur aucun plan, j’allais chercher le maquis. Il y a dix minutes, je m’appelais encore Raymond, depuis que je suis descendu au terminus de la ligne 12, je m’appelle Jeannot. Jeannot sans nom. À ce moment encore doux de la journée, des tas de gens dans mon monde ne savent pas encore ce qui va leur arriver. »


Tu leur diras de raconter notre histoire, dans leur monde libre. Que
nous nous sommes battus pour eux. Tu leur apprendras que rien ne compte
plus sur cette terre que cette putain de liberté capable de se
soumettre au plus offrant. Tu leur diras aussi que cette grande salope
aime l’amour des hommes, et que toujours elle échappera à ceux qui
veulent l’emprisonner, qu’elle ira toujours donner la victoire à celui
qui la respecte sans jamais espérer la garder dans son lit. Dis-leur
Jeannot, dis-leur de raconter tout cela de ma part, avec leurs mots à
eux, ceux de leur époque. Les miens ne sont faits que des accents de
mon pays, du sang que j’ai dans la bouche et sur les mains

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×